Ça fait des mois que je m’en abreuve. Le développement personnel.

Bouquins, documentaires, webinaires… tout y est passé.

De la méditation transcendantale qui fait du bien à ton esprit, aux accords toltèques, en passant par les bienfaits du régime ayurvédique qui fait du bien à ton corps… Et franchement, j’en ai récolté du bon… et du moins bon.

Le développement personnel pour avancer

Il y a à boire et à manger dans le développement personnel, et chacun le vit à sa manière : en suivant de grands personnages charismatiques (coucou Tony Robbins) ou en échangeant sur des réseaux sociaux avec des inconnues à l’autre bout de la France.

J’ai pu y puiser un recentrage : lorsqu’on vit une période trouble, parfois on s’oublie. On oublie nos qualités, nos défauts. On devient lisse pour ne pas brusquer et ne pas se faire brusquer.

  • A force de lectures et d’échanges, je me suis rappelé que j’ai un esprit critique. Et je dirai même très fortement critique : envers les autres et surtout envers moi-même. J’ai donc renoué avec cet esprit critique, mais je l’ai optimisé : j’ai ajouté une règle, celle d’être bienveillante envers moi-même.
  • J’ai aussi refait connaissance avec l’humour : l’humour est lié au sens critique, l’esprit s’amuse des situations/bons mots/absurdités et ironie lorsqu’il prend un peu de recul. Je ne pensais pas être quelqu’un de drôle, mais en fait j’arrive à me faire rire moi-même, c’est déjà pas mal!
  • Accepter d’apprécier des choses… qui ne touchent pas les autres. Je peux m’extasier devant une oeuvre, ou vivre l’ambiance d’un film pendant des jours après l’avoir vu… et d’autres non. C’est totalement égoïste, mais juste comprendre que j’ai le droit d’apprécier quelque chose qui ne touche pas la Terre entière, ça m’a délivréééé!
  • J’ai remis un focus au centre de ma vie : je sais quel mode de vie je veux, où, quand, comment, combien. Je ne les appelle pas objectifs, car au delà des chiffres, il y a la manière, qui dans le choix d’un mode de vie importe plus que le résultat chiffré.

Si demain je me sens à nouveau perdue, je sais quelle méthode de réflexion, d’actions, permet de me remettre sur le bon chemin en peu de temps.

Pas de recette magique, c’est un processus, et surtout la mémoire de ce processus quand il a été vécu une première fois… chacun sa route, chacun son chemin (cet article ne sera pas compréhensible pour des lecteurs nés post 90’s).

 

 

Les freins du développement personnel

Alors là les amis, les critiques sont faciles, puisqu’on peut aller de la manipulation de masse à l’auto-coaching…

Il y a eu une synchronicité (terme dev.per. pour le coup!) la semaine dernière qui m’a poussée à écrire cet article:

Je pense très sincèrement qu’à la base, toutes les méthodes, tous les guides, toutes les belles citations, sont partis d’une bonne intention, d’un élan de gentillesse.

Sauf que :

  • bien sûr il y a l’aspect financier : je me tairais sur le coût d’une telle recherche, mais rien qu’en bouquin, j’en ai engraissé plus d’un
  • le côté  » toi aussi crée la vie de tes rêves » : plaque tout et crée des bracelets en macramé néon. Non. Dans la vie, on a des obligations et des contraintes. Si on veut s’en défaire, ça ne se fait pas du jour au lendemain, ça sera long, petit pas à petit pas.
  • penser qu’on peut atteindre un jour le bonheur, comme une étoile dorée en haut d’un sapin de Noël est illusoire : le bonheur se vit dans chaque minute de la vie qu’on vit, là, tout de suite. Et si c’est pas le cas, il vous faut prendre deux secondes, revoir vos priorités, et adopter de nouvelles stratégies.
  • trop de coachs. Devenir coach c’est le nouveau business model Tupperware 2017 : toutes les femmes au foyer/nouvelles mamans pensent tenir là un métier qui leur confère un statut et un bien-être car elles aident les autres. Sauf que le marché va devenir saturé très rapidement, et alors que certains excellent, ils risquent d’être malheureusement engloutis dans la raz de marée de la coach de vie, qui vous aide à « construire la vie de vos rêves entre les couches culottes et vos passions ». (je ne vais pas me faire des amies, je le sens!)
  • enfin pour faire référence à l’article : une fois qu’on maîtrise la méditation, qu’on mange sain, qu’on vit de sa passion et qu’on a une famille épanouie, il se passe quoi? Nous sommes des êtres complexes, et je ne crois pas qu’il y ait une destination, mais bien un chemin à parcourir. Aussi j’aime l’idée d’accompagner nos névroses et autres peurs pour mieux vivre avec plutôt que de se mettre une énième pression : ATTEINDRE LE BONHEUR!!!

 

J’ai essayé de trouver le truc le moins… le plus… bref. Au secours!

 

Pour clore cet article, et parce que je vous aime chers lecteurs, je vais vous faire un cadeau.

J’ai engrangé tellement de connaissances sur le développement personnel que je pourrais ouvrir une école de coaching que je certifierais moi-même par moi-même et atteindrais enfin un de mes objectifs longtemps resté secret… roulement de tambour… devenir GOUROU. A l’ancienne, avec adoration et tout ça, mais avec des accès payants digitaux pour être presque 2018 quoi.

Mais je m’égare.

En attendant cette toute prochaine reconversion, je disais que je voulais vous faire un cadeau : j’ai compilé dans un recueil la crème des conseils du développement personnel, ce qui vous libérera et rendra votre vie meilleure. Une meilleure version de vous. Vous en mode heureux. Le bonheur à portée de clic.

Le voici, le voilà, il s’agit du Grand Manuel de Développement Personnel, pdf à télécharger et à lire en « pleine conscience ». N’hésitez pas à le faire tourner et à le diffuser, c’est ma contribution pour un monde meilleur.

 

 

2 thoughts on “Si toi aussi tu en as plein le dos du Développement Personnel + CADEAU!”

  1. Salut,
    Merci pour cet article, et pour le cadeau qui m’économisera l’achat de nombre de bouquins et de séances de coaching.
    La synchronicité est probablement utilisé à toutes les sauces dans le developpement personnel, mais à la base, c’est un concept inventé par C.G Jung, donc c’est plus de la psychanalyse. Bon ok, on peut le considérer comme le grand-père du dev per avec son autre concept phare, l’individuation. Mais sa pensée a été massacré par pléthores de petits gurus et autres maitres d’ésotérisme… Faut dire que c’est pas toujours simple à comprendre, mais ce n’est pas de la branlette lacanienne pour autant!

  2. Bonjour Bob et merci pour cette précision. Le dev per a clairement pris des concepts un peu partout (psychanalyse, PNL, neurosciences etc) pour les vulgariser ou les assimiler à des exercices plus pragmatiques. Je te remercie pour cette précision néanmoins, qui j’espère, attisera la curiosité des lecteurs!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *