J'ai encore recommencé, je suis une nouvelle fois tombée dans le piège.

J'ai voulu rentrer dans une case, et devoir faire un choix m'a rendue malheureuse.

Tout à commencé le weekend dernier : je tombe sur un documentaire sur la vie de Christian Dior. Et Dior, j'adore! (#placementdeproduit)

Depuis toute petite je suis une passionnée de haute couture. En réalité c'est assez étonnant, car rien autour de moi ne m'encourageait à admirer ces créations. D'ailleurs je n'étais pas vraiment attirée par les mannequins, mais vraiment par les créations. Je ne ratais jamais les ridicules minutes autrefois dédiées aux défilés dans les JT français.

Je dessinais parfois: moi aussi je fais ma collection! Je crois que c'est ma mère qui m'a donné le goût du vêtement : elle créait des robes pour elle et toute ma garde robe d'enfant était confectionnée par ses soins, depuis la petite robe en coton jusqu'au manteau de laine. J'en ai fait des mamans jalouses! Du coup j'ai été élevée avec l'idée que l'on peut s'amuser avec son image selon les pièces que l'on porte. Et c'est un très grand honneur et un très grand plaisir, merci Maman ♥

En grandissant je crois que j'ai naturellement balayé la possibilité de me former et de travailler en haute couture, en grandissant on devient sage...

Tout ça pour dire que je regardais un documentaire sur Dior et quelques jours après, un film sur YSL, déjà vu, mais rien que l'évocation de la création, des tissus, des coupes... ça me remplissait de joie!

D'ailleurs c'est une drôle de coïncidence d'avoir vu le documentaire puis le film, quand on sait que YSL a succédé à Dior.

Dior et YSL au premier plan à gauche

Donc je m'émerveille, je rêve, je fantasme... et je suis prise d'un doute. Alors que je prends un chemin pour changer de vie, je me dis que je me trompe peut-être de chemin, qu'au lieu d'aider les créateurs, je devrais prendre le risque de créer moi-même!

Ah le bon vieux doute, qui fait que nous ne voyons plus la route clairement, qu'on s'arrête au lieu d'avancer (même en se "trompant"). On se connaît bien lui et moi, il me rend visite très souvent. Parfois il reste plusieurs jours, et je ne sais jamais quand il va partir. D'ailleurs quand je le fous dehors, il revient sonner à ma porte, comme si de rien n'était. Il arrive toujours chargé de nombreux bagages, il est un peu "pesant".

Ce matin, alors que j'écrivais mes pages du matin (si vous ne connaissez pas, il s'agit d'écrire 3 pages chaque matin "dans le flow", moi j'écris 20 minutes. Edit : je me suis mise au vlog du matin... non vous ne verrez pas les vidéos!), j'ai mis le doigt sur ce doute. Ecrire me permet de prendre du recul sur mes pensées et les émotions qui en découlent.

Le doute dit : tu devrais plutôt te lancer dans la création et laisser tomber ce que tu as construis. Créer ou aider les créateurs, il va falloir choisir, et choisir juste. Ne pas te tromper.

Mais pourquoi choisir? Par ailleurs, par essence même, je crée. Et c'est entre autre de là que naît ma légitimité à apporter mon expertise pour aider d'autres créateurs de valeur à se développer.

Et BAM! Apparaît devant moi un cercle vertueux, qui écrase au passage le fameux syndrome de l'imposteur.

Je ne veux pas choisir, je ne choisis pas. C'est aussi simple que cela : devoir choisir une case me rend malheureuse, et essayer d'y entrer, je n'ose pas imaginer...

Créer est nécessaire au bon fonctionnement de mes réflexions : écrire c'est créer. Faire un gâteau, c'est créer (j'adore les cuisiner, les manger, un peu moins). Apporter de l'aide à un autre créateur, c'est aussi créer de la valeur.

(je sens que je vous ai perdu là...)

Cette fois je l'admets, le doute m'a été utile.

Cet article reprend très exactement tout le déroulé de ma réflexion, qui part d'une passion d'enfant pour aller vers la création d'une vie d'adulte... Il faut parfois parler à "son enfant intérieur", il en sait plus que vous, sage adulte qui cherche à s'enfermer dans des cases!

Et n'oubliez pas :

Faire ou défaire... c'est toujours travailler!

Edit : j'ai écrit cet article mardi 01 août, mais j'ai connu une coupure internet pour toute la journée... je suis donc revenue dessus aujourd'hui en modifiant quelques passages. La réflexion a continué 🙂 ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *