Coups de Coeur  : les porcelaines de Thierry Lancelot.

America (2017). Found porcelain (nude torso of a woman, Schneider Porcelain Manufacture, Germany around 1920). Enamel paint and mixed media (metal work by Eva Johanna Arts & Crafts). Private Collection (United States)

 

Pour inaugurer la catégorie « Arts & Curiosités », je vous présente un travail découvert lors de l’Accessible Art Faire de Bruxelles en 2016.

 

Je suis tombée sous le charme du travail effectué sur ces porcelaines « recyclées ». En effet l’artiste chine et réutilise des modèles existants, issus de production de masse. Il y incorpore du métal, des petits éléments et peint des parties précises des figurines.

The death of the Beauty of Palmyra (2016). Found porcelain (original figure of a dancing nude by Dressel and Kister of Passau, around 1920). Enamel paint, barb wire and gold painted silicon heart. © Photo Galerie d’Art 1831, Paris.

 

Le thème est la plupart du temps une dénonciation de l’hypocrisie de la société puritaine. Une société qui condamne tout ce qui ne rentre pas dans le cadre d’une morale établie et des pratiques convenues, alors même que les sujets sont d’ordre organique (le sexe, la mort, l’amputation…).

Sous leurs traits innocents et leurs teintes nacrées, les figurines de Thierry Lancelot évoquent le contraste entre l’image lisse de l’Homme bien pensant, et ses ressentis d’être vivant (désirs, mortalité, mutilation…).

 

We are Charlie (2015). Found porcelain (original Schaubach Kunst figurine of two boys playing with a golden ball, one holding a newspaper, around 1920), enamel paint, damaged hand is replaced by a gold plated brass hook and the damaged leg is replaced by a gold plated brass prosthesis in the form of a pencil. Collection of the Jewish Museum of Belgium (Brussels).

 

Quelques mots sur l’artiste:

Thierry Lancelot est un auteur et artiste belge. Il est reconnu comme specialiste de la céramique en rédigeant plusieurs catalogues d’expositions de céramistes du XIXème siècle. Autodidacte, il présente le résultat de ses travaux d’études à ses relations artistes qui le poussent à persévérer et à s’exposer.

Il vient de créer TALK, un studio d’art et de design.

Il sera présent à l‘Accessible Art Fair au Bozar à Bruxelles, où il présentera de nouvelles pièces.

Pour découvrir l’ensemble de son travail:

Toutes les images sont issues du site de l’artiste.

Post n°8, écrit dans le cadre du Défi d'écriture 30 jours, 1 post par jour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *